El Chino, comme une vache tombe du ciel.

Un bijou d’humour argentin, où il aura fallu attendre plus d’un an avant qu’il arrive chez nous, sans avoir subi un autre traitement que des sous-titres français.

Ricardo Darin, la star de Dans ses yeux (merveille du thriller argentin), campe Roberto, un quincailler qui a plein de tics. Il vit seul, ne veut rien faire comme les autres, et rêve d’exploser la tête de ses « cons » de clients. Obsédé par sa mère disparue, il visite la tombe de ses parents chaque dimanche et alimente la ménagerie de verre une fois par an. Puis il vérifie le contenu des boites de vis, une à une, et il semble que chaque boite qu’il reçoit soit toujours incomplète! Et lorsque cette occupation ne lui suffit plus, il dépouille les journaux que lui ramène son ami Leonel, et collectionne les faits divers. Parfois, Mari, une femme avec qui il a eu une aventure vient le visiter. Cette routine est sa vie.
Jusqu’à ce que Jun, un Chinois, vient bouleverser son existence. Malgré la barrière de la langue, Roberto va se changer en Mère Teresa au masculin. Il a pourtant un sale caractère, et ce Chinois, incompréhensible, met à rude épreuve son quotidien. Le voici parti, dans sa vieille Fiat 1500, à la recherche du « Ta Puo », l’oncle de Jun.

Roberto, l’incarnation par Ricardo Darin
Roberto tire un grand plaisir à s’imaginer vivre la vie des protagonistes de ces articles. Coincé avec son Chinois, il faut le voir empêtré dans une histoire d’amour qui le dépasse, avec la sœur de son unique ami. Chaque événement dans la vie de Roberto est une occasion de jurer, sorte de râleur dont le moteur de son indignation serait les mots « putain » et « con ». Et maintenant, il doit cohabiter avec son Chinois, celui qu’il ne peut laisser à la rue, et qui le pousse à se dépasser.

Roberto Darin & Ignacio Huang, une belle complicité
Chaque interprète du film est parfaitement casté: Pablo Seijo en client récurrent se comporte bien comme « un con », Ignacio Huang fait très bien le Chinois débarqué de sa Chine lointaine, et Ricardo Darin est parfait dans ce rôle comique de bougon au grand cœur. Voir Roberto lire et archiver les faits divers qui lui plaisent, est un must.

Une comédie dramatique réalisée par Sebastián Borensztein, avec Ricardo Darin, Ignacio Huang, Muriel Santa Ana…

Cette production argentino-espagnole est diffusée uniquement en version originale.  Elle est inspirée par un fait divers, transformé ainsi : une demande en mariage d’un Chinois est compromise par une vache tombée du ciel.

Date de sortie: 8 février 2012 (1h 40min).

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :