Le vieux qui lisait des romans d’amour

Dans le paisible village d’El Idilio demeure Antonio José Bolivar, un vieil homme d’environ 70 ans. Depuis la mort de sa femme, il vit reclus dans sa cabane en bambou, tout près de la forêt amazonienne. Avant, il allait dans la jungle rejoindre ses amis, les indiens Shuars, et il entrait en communion avec la végétation luxuriante. A présent, entouré de gringos et de chercheurs d’or, ces hommes blancs qui ne respectent pas les lois de la nature, il préfère la solitude.
(suite…)

Publicités

Si ça marche, malgré tout… Whatever Works au TNN

Pièce basée sur le scénario original de Woody Allen, avec Jacques Bellay, Michel Boujenah, Paul Charléras….

Texte et adaptation française, mise en scène : Daniel Benoin.

Boris, qui a tout loupé dans sa vie : le prix Nobel de physique, son mariage, son suicide. Il vit seul, boit un coup de temps en temps avec quelques rares copains, donne des cours d’échecs à des mômes qu’il juge débiles et compte bien finir ainsi ses jours en maugréant sur la bêtise du monde. Jusqu’au jour où arrive une jeune fille fugueuse qui a quitté sa province lointaine, endormie et réactionnaire, pour vivre autre chose et autrement. Elle a quarante ans de moins que lui… À partir de cet instant tout va basculer, non seulement le petit monde de Boris mais aussi toutes les règles de la bienséance, de la morale et plus généralement de la vie sociale elle-même. Tout va exploser et l’impossible devenir possible… (TNN)

(suite…)

« Les Bien-aimés » sont peut être un peu mal-aimés

Une histoire inspirée par Sagan et Kundera, qui apporte un exotisme nouveau chez Christophe Honoré. Un scénario qui conforte le réalisateur dans une ambiguité. Celle bisexuelle,  avec une occasion pour lui de rappeler que l’amour est quasi transgenre. Mais aussi rappeler des banalités sur les homosexuels , la parenté bi ou le sida. Les années d’après-guerre, le printemps de Prague, les françaises sexuellement plus libérées, le Sida et le 11 Septembre sont autant de prétextes qui pavent ce film sur 4 générations. Les démons d’ Honoré ne sont jamais loin.

(suite…)

Offrez vous un voyage pour Reykjavík-Rotterdam

Kristofer est un gardien, un « concierge ambulant » pour une société d’import export. Il vit dans un taudis avec sa femme Iris et leurs 2 enfants. 2 mois de retard sur le loyer, le propriétaire leur laisse un mois pour ficher le camp pour cause de revente.  Voici que Kristofer est obligé de « faire un voyage » à Rotterdam…

(suite…)

Le « Ubu » de Cantona ne déchaîne pas les foules

Jouant dans une nouvelle mise en scène de la pièce Ubu enchaîné d’Alfred Jarry, l’ex-footballeur Eric Cantona a fait parler de lui, à Arcachon, après une sortie de piste.

(suite…)

Scars & Stories : Un manque de « Fray-cheur »

Le nouvel album du groupe américain « The Fray » est sorti depuis trois semaines. Les quatre musiciens restent dans la lignée de leurs précédents opus. Un peu trop d’ailleurs….

(suite…)

« Sexe entre Amis », c’est la vie

Synopsis officiel:

Lorsque Jamie, chasseuse de têtes à New York, tente de recruter Dylan, un directeur artistique de Los Angeles, tous deux s’aperçoivent vite qu’ils sont sur la même longueur d’onde. Leur premier point commun est d’avoir totalement renoncé à l’amour, auquel ils ne croient plus, pour se consacrer uniquement au sexe. Dylan s’installe à New York, et tous deux commencent à sortir ensemble régulièrement, convaincus que l’amour est un mythe. Ils sont heureux de cette relation adulte, seulement basée sur le physique. En expérimentant le « sexe entre amis », ces deux célibataires sans attaches pourront-ils éviter tous les pièges qui les guettent ? Ces adultes blasés des promesses trompeuses trop entendues dans les comédies romantiques vont être surpris par la tournure que leur relation risque de prendre…

(suite…)

les Infidèles, fidèles à l’esprit des complices Dujardin – Lellouche

Film à sketchs, il déçoit autant qu’il peut plaire. Le duo Lellouche-Dujardin s’en donne à coeur joie, retenant peut être la leçon de cinéma de Blier, qui disait que plus la caricature est saillante, plus ça fera rire. L’humour potache a la part belle, et même si les chutes sont parfois plus que prévisible, on rit bien de cette infidélité qui froisse le drap des autres, à moins que ce soit sur votre canapé, et là, c’est déjà moins drôle. Imaginez lorsque c’est votre femme qui le découvre, et que vous découvrez que l’infidélité féminine est autre qu’un complexe bobo… D’un sujet léger, on touche toute la palette émotionnelle.
(suite…)

« This must be the place », The Cure de Sean Penn

Synopsis: Cheyenne est une ancienne star du rock. A 50 ans, il a conservé un look gothique, et vit de ses rentes à Dublin. La mort de son père, avec lequel il avait coupé les ponts, le ramène à New York. Il décide de poursuivre, à travers l’Amérique, la vengeance qui hantait son père.

(suite…)

Comment Hervé Kempf détruit votre moral

Lecteurs, lectrices, humains. Si vous êtes déprimés, un conseil : ne lisez SURTOUT PAS Comment les riches détruisent la planète, d’Hervé Kempf. Il va vous démolir le cerveau jusqu’à la moelle, vous rendre dépressifs, bref, vous conduire au suicide. Si vous ne l’êtes pas et que vous vous posez des questions au sujet de la santé actuelle de la planète, dans le domaine politique, économique ou écologique, vous y êtes autorisés. Mais je ne vous garantis pas que vous soyez totalement immunisés contre un cafard soudain.
(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :