Offrez vous un voyage pour Reykjavík-Rotterdam

Kristofer est un gardien, un « concierge ambulant » pour une société d’import export. Il vit dans un taudis avec sa femme Iris et leurs 2 enfants. 2 mois de retard sur le loyer, le propriétaire leur laisse un mois pour ficher le camp pour cause de revente.  Voici que Kristofer est obligé de « faire un voyage » à Rotterdam…

 

Déjà coincé pour contrebande d’alcool pur, Kristofer est actuellement en conditionnelle. Pour ne pas l’avoir dénoncé alors, Steingrimur l’aide financièrement en lui donnant des meubles, un frigo. Mais maintenant que Kristofer risque de perdre son toit, il lui propose de lui donner l’argent pour faire la contrebande en Hollande. Kristofer va devoir choisir entre contrebander pour donner un toit à sa famille et le risque de perdre cette même famille s’il se fait arrêter.

Avec Steingrimur comme caution, il se fait réembaucher sur le même porte-conteneur où il s’était fait prendre. Le bateau n’a pas changé, les caches sont toujours aux même endroits, et le capitaine du navire, toujours un sombre con.

Mais pendant que Kristofer est loin du domicile conjugal, Steingrimur rend régulièrement visite à Iris, son ex-femme ! Surtout quand les usuriers du petit frère d’Iris viennent saccager le minuscule appartement. C’est l’occasion parfaite pour faire venir la famille chez Steingrimur. En effet, Arnorr le neveu de Kristofer fait dans la même came. L’ennui, c’est qu’il ressemble à Kristofer jeune : il boit trop. Et pour se soustraire à ses usuriers, il veut faire le coup tout seul comme un grand. Le problème, c’est que Kristofer ne négocie pas avec des tendres : un sac rempli de journaux et pas de billets, ça ne plait vraiment pas.

Et comme on peut s’y attendre, tout ce qui va suivre est de plus en plus rocambolesque. L’équipage du navire où a embarqué Kristofer : ce sont ses anciens complices, de véritables bras-cassés. On attend vraiment de savoir comment va faire Kristofer pour récupérer sa famille, éviter les truands, sauver son neveu, ne pas se faire prendre, et surtout, comprendre ce que lui veut celui qui se dit son ami : Steingrimur.

 

Le film semble tirer sur certaines comédies anglo-saxonne, dans la veine de Perrier’s Bounty (2010) de Ian Fitzgibbon, In Bruges (2008) de Martin McDonagh, Wild Target (2010) de Jonathan Lynn ou encore London Boulevard (2011) de William Monahan.  Il y a un humour appréciable, avec une certaine parodie des films de malfaiteurs avec ses retournements de situations chanceux. C’est d’ailleurs ce qui est reproché au remake du film par les américains, Contraband (2012). Les critiques US ne comprennent pas l’intérêt d’un film avec des Deus ex machina et autres coups chanceux, ni la mini apologie du crime faite avec humour. L’aspect thriller vous tient néanmoins en haleine du début à la fin. Et vous, que feriez vous pour votre famille quand vous savez que votre travail est trop minable pour que votre famille s’en sorte ? C’est ce qu’on peut se demander.

En tout cas, d’un point de vue européen, ce film est un très bon moment. Si vous avez aimé les films suscités, alors vous pouvez y aller. Le film est très bien réalisé, l’image est belle. On ne s’ennuie pas, et le jeu des acteurs est bon.  L’histoire de Reykjavík-Rotterdam a été coécrite avec Arnaldur Indriðason, un auteur de polars islandais à succès.

L’acteur principal, Baltasar Kormákur a des faux airs de Colin Farrell, physiquement, et dans le look de rocker tatoué. Il est surtout connu pour être un réalisateur en Islande. Son interprétation est bonne. Le film est ensuite porté par Ingvar Eggert Sigurðsson et Lilja Nótt Þórarinsdóttir. Leurs performances y sont pour beaucoup dans la cohérence du film et pour le maintien de la tension de l’intrigue. Les second – rôles sont une belle galerie de gueules qui sert agréablement l’illustration du film.

 

Reykjavík-Rotterdam (Illegal Traffic en France)

Thriller islandais réalisé par Óskar Jónasson, Sortie le 03 octobre 2008 en Islande.

Avec Baltasar Kormakur, Ingvar Eggert Sigurðsson, Lilja Nótt Þórarinsdóttir

Date de sortie en DVD: 03 mai 2012

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :