Coldplay à guichet fermé à Nice

Le groupe britannique emmené par Chris Martin a rempli le stade Charles Ehrmann hier soir. 45 000 fans se sont déplacés pour assister au premier des deux concerts sur le sol français de Coldplay.

Loin des 170 € à débourser pour voir Madonna en live, le groupe a décidé de fixer entre 50 et 80 € le prix des places à Nice avec leurs producteurs français. Le but est de privilégier la communion avec le public, sorte de « live éthique » à l’instar de Nicola Sirkis, présent hier dans la fosse, qui a fixé le prix de ses concerts avec Indochine à 35 €.

« Plus, ça aurait été trop cher, même si je suis fan»  avoue la jeune Caro. Avec ses amies, elle était là à faire la queue pendant près de 11 heures sous le soleil. Beaucoup d’étudiants et de familles sont venus communier dans l’esprit « peace & love » de la bande à Chris Martin. Robin, 17 ans, a même cru apercevoir un éléphant à deux pattes, comme ceux du clip de Paradise. A défaut de trompe, le reste du public porte des t-shirts à l’effigie du groupe, certains ont même ceux des tournées européennes précédentes. Et pour les autres, il y a les stands de merchandising et leurs posters, badges et surtout, t-shirts noirs avec la sérigraphie Mylo Xyloto multicolore. Tous chantent déjà les tubes du quartet dans la foule, pour se chauffer la voix avant l’entrée dans l’arène.

« Viva la Vida »

En première partie, Rita Ora et Marina & the Diamonds offrent une prestation honnête mais la foule scande déjà « Coldplay, Coldplay » d’une même voix. Un « Chris Martin » plus aigu fuse de temps en temps : l’impatience est à son comble. 22 heures, le thème du film Retour vers le futur se fait entendre, et les londoniens entonnent la chanson titre de leur dernier album Mylo Xyloto. La suite n’est qu’une avalanche de hits issus de Parachutes à Mylo Xyloto. Des confettis multicolores tombent en poussière d’étoile pendant Hurts like Heaven. Sur Lovers in Japan, la masse informe semble ne faire plus qu’une seule personne, chantant d’une seule voix, à tel point que Chris Martin semble relégué au rôle d’un musicien choriste. Yellow, God Put a smile upon your face et d’autres singles se succèdent.

D’énormes ballons d’air virevoltent  au-dessus du public. Princess of China est l’occasion de voir les premières images du clip[1]du duo avec Rihanna. Mais le clou du spectacle est lorsque l’énigme du bracelet remis à l’entrée est révélée. 45 000 bracelets étincellent à l’instar du briquet dans les années 90 ou le cellulaire chez U2. « Whoa » s’écrie mes voisins de fosse. Preuve du succès de la soirée, ils ont offert 3 chansons en rappel. Sur le parvis du Nikaïa, Hugo a des étoiles plein les yeux, « c’était mon meilleur concert, j’aurai voulu que ça ne s’arrête jamais ». Sans révolutionner le pop-rock, Colplay a une solide base de fans en France et a délivré un très bon show hier à Nice.

 


[1] 4ème single de Mylo Xyloto, à paraître le 4 juin 2012.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :