Théâtre : Le Fort Antoine prêt à être assiégé

Du 16 juillet au 20 août, six compagnies sont invitées à se produire pour du théâtre de qualité, en plein air et même accessible aux plus jeunes d’entre nous.

A la mi-juillet, « le Fort Antoine est dans la ville ». Pour sa 42ème édition, le théâtre de plein air accueillera six compagnies aux univers aussi éloignés que rafraichissants. Le but avoué de la programmation est de porter un regard sur notre société, sur l’autre, sur l’inconnu et sur nous-mêmes. Ce festival des arts de rue a pour cadre une forteresse du XVIIIe siècle détruite en 1944 et réédifié en 1953 sous l’égide de S.A.S. Le Prince Rainier III. La pierre de l’ancien bâtiment militaire cohabite avec les bordures de pittosporum, et la scène, a été aménagée sur la plate-forme, où des gradins à la mode antique font face à la mer.

Des marionnettes, un cocu et la villa Olga

Les festivités commencent le 16 juillet avec un théâtre de marionnettes de la compagnie du Théâtre du Rugissant. Elle présentera Dans l’œil du Judas, sa création 2010, qui narre la vie de l’immeuble d’un petit garçon pas ordinaire, Giacomo. L’œil du judas nous happe, pour nous faire rire, nous émouvoir et nous faire réfléchir sur la rumeur, le racisme ordinaire et les amours perdus. Le 23, c’est la compagnie belge Les Baladins du Miroir qui se réapproprie le Cocu imaginaire de Molière. Avec leur charrette emplie d’accessoires et munis de leurs instruments, les comédiens nous narrent en chantant l’histoire d’un père qui convoite la dote de sa fille et qui fera tout pour la séparer de son amour Lysandre. En même temps, Sganarelle doute de la fidélité de sa femme. Les alexandrins ont la part belle dans cette interprétation déjantée. Quant au 30, ce sera au tour de la Villa Olga de Catherine Zambon  avec une mise en scène  osée de la Cie Tandaim. Des personnages burlesques et colorés nous entrainent dans cette comédie policière sur  fond vert.

Musique cosmique qui fait knock pour un cœur à prendre

Le mois d’août ne ralentit pas le tempo avec les Cosmiques de la Cie Interligne le lundi 6. Son « théâtre enchantant » offre sur un rythme rock ‘n’roll une vision caustique et humoristique de notre société pour un seul but, apporter la bonne humeur. Le 13, Jules Romains est à l’honneur du Théâtre du Kronope avec Knock, une pièce présentée au Festival d’Avignon de 2006. La particularité de la mise en scène de Guy Simon sont les visages masqués à la manière de la Comedia dell’ Arte. Alors si ça vous gratouille, venez voir le docteur Knock. Le 20, Cœur @ prendre est la dernière pièce présentée. Edmonde Franchi fait un one-woman show, assise près de son jukebox et attendant le grand amour d’internet. Un spectacle doux amer sur l’envie d’être aimé, qu’Emonde Franchi à joué au Off d’Avignon en 2011.

Du lundi 16 juillet au 20 août,  dès 21h30, au Théâtre du Fort Antoine à Monaco. Entrée libre.

paru in le Patriote CA

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :