Lou Doillon est à sa « Places »

Lou Doillon est belle, ça on le savait. Actrice, modèle et à présent chanteuse. Quelle idée de se lancer dans la chanson quand on est une actrice, surtout au vu de la critique acerbe qui règne sur la musique. « Oh Lou! » devrais-je crier pour prévenir les auditeurs, mais ce ne serait que pour les inviter à écouter cette petite merveille folk rock sixties qu’est l’opus « Places« .

La gracieuse fille de Jane Birkin n’a rien à envier à sa demi-soeur Charlotte Gainsbourg. Encore une « fille de » me direz-vous, mais Lou s’en moque, son approche de la musique s’est faite à coup de boeuf musicaux avec ses amis, ou en quemandant des places de concerts auprès de sa mère ou de sa soeur. En secret, sans rien demander à personne, elle composait des chansons à la guitare et les chantait en anglais, sa « langue intime« .

Grande amatrice de rock, mais « piètre guitariste » avoue-t-elle. Avec son écriture musicale toute en rimes, »Places » sonne folk. Un peu comme Cat Power, Karen Dalton, Feist ou Joni Mitchell. Pourtant les fantômes du rock sixties ne sont jamais loin, du Velvet Underground à David Bowie, en passant par Patti Smith. Cet album, elle peut jouer toutes les chansons seules à la guitare. C’est cette immédiateté, cette volonté de faire des prises dans le vif, que l’on retrouve dans les titres classes, intimistes et honnêtes de « Places« .

Ce bonbon sixties, porté par la voix suave et travaillée à la cigarette de Lou, est l’oeuvre de l’orfèvre Etienne Daho à la réalisation. Ami de la famille Gainsbourg, il est prié par Jane Birkin d’écouter ce que faisait sa fille. Arrivé dans l’antre
de la modèle, il découvre une maison bordélique emplie de livres, de peintures et de guitares. Dès lors, il a compris qui est la femme en face de lui, et assez pour lui dire que la musique « raménera la paix » dans son foyer. Guidé par ce tuteur bienveillant, Lou Doillon a accouché d’un album cathartique et ensorcelant, enregistré en 10 jours à côté de chez elle, la guitare à l’épaule. D’anciens amants hantent les partitions de la belle, où les textes côtoient un piano, une batterie et cette guitare omniprésente.

Après le très réussi EP d’ « I.C.U.« , « Places » est un essai transformé pour la jolie trentenaire auteur, compositrice et interprète hors pair, en passe de devenir une musicienne reconnue dont j’ai hâte de voir sa prestation sur scène.

« Places« , album déjà dans les bacs. Pour écouter l’album sur Deezer, c’est ici.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :