Ciné : The Master, le marin sans « Cause »

Toujours en quête, Paul Thomas Anderson poursuit sa recherche du «grand film américain». Pour The Master, il réunit à l’écran les brillants Joaquim Phoenix et Philip Seymour Hoffman pour la première fois. Des images de maître pour un film d’ «artiste» qui sert d’écrin au retour en plein écran de Phoenix. Peut – être trop artistique pour pouvoir plaire, tant l’ennui guette
derrière la juxtaposition des scènes.

La critique est à lire ici: Ciné : The Master, le marin sans «Cause» | EDJ News.

via Ciné : The Master, le marin sans « Cause ».

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :