« From Here To Now To You » : Jack Johnson remonte tout doucement la vague

Jack Johnson

Le chanteur le plus « baba cool » de la planète revient avec un nouvel album, intitulé « From Here To Now To You« , son sixième si l’on excepte la B.O. de « Curious George » et les nombreuses compilations de surf. Si Jack Johnson a changé de coupe de cheveux, sa musique, elle, n’a pas bougé d’un poil… même si l’on note quelques changements positifs par rapport à ses deux albums précédents.

Petit aparté introductif : Le surfeur et songwriter hawaïen donnait le 16 septembre dernier un concert au Roundhouse de Londres dans le cadre de l’iTunes Festival, retransmis en direct sur Internet. En dehors de la promotion (somme toute inévitable) du dernier album en question, qui sortait le lendemain, on a pu constater le faible intérêt que l’artiste porte à son répertoire post-« In Between Dreams ». Au total, les albums « Sleep Through The Static » et « To The Sea » n’ont eu droit qu’à un seul morceau chacun. Sans le vouloir, le chanteur nous a confirmé le constat suivant : il y a d’un côté, le triptyque classique de ses débuts, et de l’autre, une deuxième partie de carrière bien plus anecdotique. Et anecdotique, ce « From Here To Now To You » l’est assurément… Pour autant, Jack fait un pas dans la bonne direction.

Certes, sur le premier single I Got You, on a l’impression qu’il nous répète inlassablement la même chanson. Il en va de même pour les ballades (Never Fade, Don’t Believe A Thing I Say…), jolies mais déjà entendues cent fois chez l’artiste. Un peu soporifique à la longue. Heureusement, Johnson nous offre ailleurs un joyeux pop-rock FM avec Washing Dishes, à la mélodie très efficace. Et renoue avec le côté jam band de ses débuts sur Shot Reverse Shot puis Tape Deck. Ce dernier est de loin le plus intéressant des deux. Sur fond d’harmonica et de guitare sautillante, le chanteur nous raconte les balbutiements (plutôt surprenants) de son groupe. Bien qu’il incarne aujourd’hui la décontraction absolue, tel un avatar moins jazzy de Michael Franks, difficile d’imaginer qu’hier, il jouait du punk avec son groupe, reprenant des morceaux de Fugazi lors de concours de chant. Enfin, sur Radiate, Jack ajoute contre toute attente une légère touche psychédélique. Même si la mélodie guillerette ressemble à du Jack Johnson pur jus, on l’entend jouer avec les sonorités de son dobro en fin de morceau pour créer une atmosphère planante et fuzzy, qui doit beaucoup au chillwave.

Même si Jack Johnson gagnerait à sortir plus souvent de sa zone de confort, « From Here To Now To You » est un album prévisible mais honnête qui comblera ses fans sans pour autant lui en attirer de nouveaux. Et alors que l’automne frappe à la porte, cet album tombe à pic pour apporter un brin de soleil aux mois à venir. C’est toujours ça.

Publicités
Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Capricorn Sun | Jack Johnson – From Here To Now To You (2013)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :