Game of Thrones : les jeux de pouvoirs arrivent sur D8.

Après Homeland, D8 s’offre la série culte estampillée HBO: Game of Thrones (le Trône de Fer en Français). Adaptée de la série de romans de George R. R. Martin, elle sera diffusée pour la première fois en clair en France à partir de 22h45 ce soir. Un phénomène à ne pas rater. Voici pourquoi il ne faut pas la rater.

(suite…)

Publicités

La Samain du Cinéma Fantastique à Nice

La 4ème édition du festival la Samain du Cinéma Fantastique, c’est autant de façons d’apprécier  frissons et sueurs froides. Horreur, science-fiction, fantastique… Des films en avant-première, des séances rétro, des expositions, des débats, des dédicaces… Toutes les déclinaisons sont là du 22 octobre au 2 novembre à Nice, et ce grâce à l’association niçoise  Les Méduses. Rencontre avec son président, Mickael Abbate, président de la Samain et directeur de la programmation du festival.

(suite…)

Thomas Livolsi: « Le court métrage, c’est la meilleure école »

La 13e édition d’ Un Festival c’est trop court   a eu lieu du 15 au 20 octobre 2013 à Nice. Thomas Livolsi est étudiant à l’Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA) à Nice. Il a fait parti du jury étudiant du festival. Le jeune homme revient sur l’importance du court métrage et sur son expérience de jury. (suite…)

Homeland débarque sur D8

Mondialement acclamée par la presse et les spectateurs – dont le président Obama – ou critiquée par la CIA, la série Homeland débarque pour la première fois en clair sur la chaîne D8. La petite chaîne de la TNT qui monte tout doucement diffusera à partir de ce soir la première saison de ce thriller haletant sur fond d’espionnage et de guerre au Moyen-Orient. (suite…)

« Jericho Road » d’Eric Bibb : de la classe et beaucoup d’âme

Musicien cultivant une certaine élégance vestimentaire, sexagénaire qui paraît la trentaine et storyteller observant le monde avec sagesse, lucidité et sérénité. Eric Bibb, c’est un peu le troubadour-gentleman du blues. Après quelques détours par la Louisiane puis l’Afrique, avec le griot Habib Koité, il continue à diversifier sa musique sur Jéricho Road.

(suite…)

9 mois ferme, une comédie imparable du maître Dupontel

A l’image de ses autres films, 9 mois ferme d’Albert Dupontel nous promettait à nouveau notre dose d’humour noir et absurde. Quatre ans que Dupontel n’avait pas sévi !  C’est bien trop long quand on doit se contenter des comédies françaises aseptisés sur fond de romances à l’eau de rose ! Salvateur ! Pari réussi. Le film joue à merveille sur plusieurs registres : l’humour, le gore et la romance. (suite…)

Star Trek Into Darkness : Un second Reboot au sommet


J.J Abrams l’admet lui-même : il est et restera toujours ce gamin accro à la science-fiction. Pas étonnant donc de retrouver son nom au générique d’une des sagas les plus mythiques du genre. Après le succès du premier reboot* de Star Trek en 2009, il remet le couvert. Mais avec Star Trek Into Darkness, le réalisateur s’attaque à un défi de taille.  Bien plus qu’une simple suite, Abrams offre en même temps une réécriture de La colère de Khan, deuxième film de la saga originale. La Colère… est presque un film intouchable chez les Trekkies (les fans de Star Trek), considéré comme le meilleur film de toute la série. Il marque l’affrontement de l’équipe du vaisseau Enterprise avec son pire ennemi de tous les temps : Khan. Une sorte d’équivalent de Dark Vador dans Star Wars. (suite…)

Burials de AFI, loin d’être un « enterrement »

AFI revient avec Burials, 9ème album tout en noirceur et romantisme. Sa charge émotionnelle est dense et complexe, source d’un nouveau chef-d’oeuvre pour ceux qui ont été les messies du goth-punk, aujourd’hui de l’excellent alt. rock. (suite…)

La vie d’Adèle, film romantique en rupture

On aura tout entendu du cinquième film d’Abdellatif Kechiche, c’est bien triste. La polémique sur sa manière de diriger ses acteurs risquerait de vous faire rater un bien beau film d’Amour. (suite…)

Raul Midón : l’homme-orchestre de retour à Nice hier soir

L’Américain Raul Midón a foulé hier soir la scène du Théâtre Lino Ventura de Nice, ville où il s’était déjà produit l’année dernière en la salle Stéphane Grappelli. L’auteur-compositeur-interprète a emporté dans ses valises autant de styles musicaux que d’instruments : soul, folk, latino, jazz, reggae… Eclectisme, virtuosité et talent à revendre pour une soirée lumineuse. (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :