Her de Spike Jonze, pépite inclassable

Il y a plusieurs catégories de films : il y a le divertissement assumé des blockbusters, les films indépendants aux sorties si confidentielles qu’elles passent presque inaperçues, ou bien souvent des déceptions. Her, le dernier film de Spike Jonze, ne rentre dans aucune de ces catégories.

 

 

 

L’histoire est celle de Théodore Twombly, un homme dépressif qui ne parvient pas à divorcer. Théodore est une personne talentueuse qui s’ignore. Celui qui vit par procuration l’existence d’autres en écrivant avec brio des lettres d’amour. Celui qui fait l’amour par téléphone, ce qui va donner lieu à une scène très cocasse. Théodore fait du sur place jusqu’à l’acquisition d’un programme d’exploitation qui lui permet de faire la connaissance de Samantha.
Elle, ce n’est qu’une voix. Et pourtant son système d’exploitation personnalisé va lui permettre de remettre de l’ordre dans sa vie. Il en tombera éperdument amoureux.

image HER 1

Sur le papier cette histoire parait très bancale et peu crédible. Spike Jonze la rend réaliste de bout en bout. Le scénario, récompensé aux Oscars, est empreint d’une grande finesse d’analyse. Comment peut-on aimer une voix, un esprit si l’on ne peut y toucher ? Comment celle ci peut vous pousser à être meilleur ? Le réalisateur, qui n’avait pas été à son meilleur depuis Dans la peau de John Malkovitch, répond à toutes ces interrogations sans tomber dans le pathos ni le cliché.

image HER 2

Les images sont superbes, autant par la crédibilité qu’elles apportent que par les couleurs qui donnent une esthétique particulière au film. Joaquim Phoenix est touchant, perturbant de justesse. Scarlett Johansson, absente à l’écran, donne du corps à Samantha en lui prêtant sa voix. Tour à tour amusante, enjôleuse ou triste, sa voix rauque donne une bonne raison de visionner le film en version originale.

Il est impossible de qualifier cette oeuvre cinématographique de comédie romantique, de drame ou de science fiction. Her est une fable poétique, légère et délicieusement décalée, qui reste longtemps en tête, longtemps après le générique de fin.

Date de sortie 19 mars 2014 (2h6min)
Réalisé par Spike Jonze
Avec Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Amy Adams
Genre Drame , Romance , Science fiction
Nationalité Américain
Publicités
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Très bel article,
    Tu m’a convaincu d’aller voir le film, j’espère l’apprécier autant que toi.
    Surtout que le casting (Joaquin Phoenix et Scarlett Johansson quoi !) m’a l’air super intéressant.

    En toute amitié,

    Réponse
  2. Sophie_de_Vence

     /  8 mai 2014

    Bon commentaire ! la petite musique de ce film reste en tête un moment ; c’est un film qui m’a envoutée, et déstabilisée…c’est nous, notre touchante humanité.
    Le jeu de Joachim Phoenix est époustouflant, un acteur magistral.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :