Laurent Gounelle et Dieu voyagent toujours incognitos

Sans même avoir surement feuilleter quelques une de ses pages, le nom de Laurent Gounelle nous rappelle vaguement un livre: « L’Homme qui voulait être heureux ». Ce dernier, son premier roman sorti en 2010, fut incontestablement un des best-sellers de cette année-là. Je me rappelle avec amusement l’avoir remarqué chez d’autres : posé sur de larges tables en verre à côté d’un paquet de cigarette sur des terrasses ensoleillées, abandonnée sur des fauteuils, sagement rangé dans une bibliothèque, disposé au sommet de réserves de papier toilette ou encore balloté dans des sacs sorti à la moindre minutes d’attente offert par nos transports en communs. Avouons-le : La vie des best-sellers n’est pas facile. Il est de retour avec « Dieu voyage toujours incognito ».

(suite…)

Publicités

Nouvelle scène française et ses irréductibles : ils ont fait 2011

En ce début d’année 2012, remémorons-nous les albums qui ont fait 2011. Cette année qui vient de s’achever nous aura encore prouvée que notre nouvelle scène française est bien là, elle accueille de nouveaux venus, constate les faux-pas de certain mais confirme aussi l’ascension d’autres. L’année de la nouvelle scène française, pour ceux qui veulent bien l’écouter. Flash-back

(suite…)

Miossec – Chansons ordinaires

(suite…)

Izia – So much trouble

(suite…)

Alex Beaupain – Pourquoi battait mon cœur

(suite…)

Keren Ann – 101

(suite…)

Emilie Simon – Franky Knight

(suite…)

Brigitte – Et vous tu m’aimes ?

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :