Her de Spike Jonze, pépite inclassable

Il y a plusieurs catégories de films : il y a le divertissement assumé des blockbusters, les films indépendants aux sorties si confidentielles qu’elles passent presque inaperçues, ou bien souvent des déceptions. Her, le dernier film de Spike Jonze, ne rentre dans aucune de ces catégories.

(suite…)

Publicités

Les 3 frères signent le grand Retour des Inconnus

A l’occasion de la sortie du film Les 3 frères le retour, Les Inconnus  font une escale à Nice de leur longue tournée promotionnelle, où ils enchaînent deux avants-premières par jour. Pressés, il ne seront pas restés longtemps. Fort heureusement, cette impression s’est vite volatilisée à la vision du film. 19 ans après le premier volet, les Inconnus, qui ne le sont plus du tout, n’ont rien perdu de leur superbe. Ils dominent toujours, hilarants du début à la fin, l’ensemble de la scène comique française.

(suite…)

Le Loup de Wall Street : du psychopathe et du sublime

Franche et sèche. Quand la séance de trois heures de Le Loup de Wall Street  se termine, la claque que l’on se prend est ainsi. Avec le personnage haut en couleur de Jordan Belfort, Martin Scorsese pouvait faire ce qu’il voulait. Et il l’a fait. Jordan Belfort, alias Leonardo Di Caprio, est un trader fou aux ambitions simples. Tout ce qu’il lui faut c’est du fric, de la coke et des prostituées. Et il les obtient aisément, grâce à un charisme et un culot indéniable.

(suite…)

La vie révée de Walter Mitty, cupidon songeur

Vivre d’amour et d’eau fraîche ? Et un peu d’aventure aussi… Voilà ce que nous propose le dernier film de et avec Ben Stiller :  La vie rêvée de Walter Mitty. Ne regardez pas la bande-annonce qui passe totalement à coté de l’essentiel ! J’ai failli raté le film après l’avoir vu parce que je m’attendais à une resucée de Jim Carrey. Elle est trop grandiloquente et ce n’est pas le ton du film! Grand bien m’a fait de rentrer tout de même dans une salle obscure pour le visionner.

(suite…)

Casse-tête chinois : le temps de l’accomplissement.

Cédric Klapisch revient cette année pour donner une fin heureuse à la trilogie qui suit Xavier. Incarné par Romain Duris, on le voit devenir un homme et s’accomplir professionnellement. Alors que L’auberge espagnol décrivait le temps du voyage et  Les poupées russes, celui des passions amoureuses, Casse-tête chinois est l’opus de l’accomplissement. Certainement la plus réussie des trois parties. On retrouve Xavier, à l’aube de ses 40 ans, en proie au doute : a-t-il raté sa vie ? Il rêve désormais de linéarité et envie, après avoir bien bourlingué, les personnes qui ont une vie rangée. Toutefois n’a-t-il pas rencontré les personnes les plus chères à son cœur en chemin ?

(suite…)

La Vénus à la fourrure, Polanski manipulateur

A 80 ans, Roman Polanski montre une fois de plus qu’il maîtrise l’écriture cinématographique comme nul autre avec La Vénus à la fourrure. Les retournements constants de situation  verront le spectateur, tour à tour, s’attacher ou se dégoûter des personnages. Il adapte à l’écran le roman érotique La Vénus à la fourrure  de Leopold von Sacher-Masoch.

(suite…)

Afrik’Aïoli, voyage fraternel

Quatorze ans après la sortie remarquée des 4 saisons d’Espigoule , Christian Philibert nous emmène dans un nouveau voyage émouvant, Afrik’Aïoli, en compagnie des comédiens que son premier film avait révélé. On retrouve donc Mohamed Metina et Jean-Marc Ravera jouant leur propre rôle. Ils quittent leur Provence natale pour passer le jour de l’an au Sénégal, entre potes.

(suite…)

9 mois ferme, une comédie imparable du maître Dupontel

A l’image de ses autres films, 9 mois ferme d’Albert Dupontel nous promettait à nouveau notre dose d’humour noir et absurde. Quatre ans que Dupontel n’avait pas sévi !  C’est bien trop long quand on doit se contenter des comédies françaises aseptisés sur fond de romances à l’eau de rose ! Salvateur ! Pari réussi. Le film joue à merveille sur plusieurs registres : l’humour, le gore et la romance. (suite…)

« Blue Jasmine » de Woody Allen : rires, failles et névrose

Quand un film de Woody Allen commence, un sentiment s’installe en nous. Que va-t-il nous arriver ? Quelle face de l’humanité le réalisateur va-t-il encore passer au crible ? « Blue Jasmine » ne déroge pas à cette règle. Une histoire digne d’un conte de fée qui s’émiette et finit par s’écrouler. De l’humour au tragique, il n’y a qu’une parole. (suite…)

Portrait: Singulière Valérie Donzelli

Près d’un an après La guerre est déclarée et son million d’entrées, Valérie Donzelli revient avec Main dans la main, sa troisième réalisation. Actrice, scénariste et réalisatrice de film, mais qui est vraiment Valérie Donzelli ?
(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :