D’un souffle: Interview du comédien Fabrice Talon à l’occasion de la sortie de son premier roman

fabrice Talon d'un souffle Camino

Fabrice Talon vient de sortir son premier roman D’un souffle. Qui est donc ce comédien qui écrit un premier roman, tout en jouant dans des séries télé comme celle de Canal + Les Revenants, mais aussi au théâtre et au cinéma? L’homme que l’on pourrait surnommer « l’homme aux multiples visages », est avant tout un homme de scène. Avec D’un souffle, paru en mars 2015 chez EGV Editions, il conte l’histoire d’un comédien prénommé Gus qui court désespérément après les cachets et à qui une proposition inattendue est faite : devenir souffleur. Rencontre avec Fabrice Talon.

(suite…)

Publicités

« Extension du domaine de la lutte », Michel Houellebecq lutte toujours

Lutter c’est survivre. Et pour ce qui est de lutter, Michel Houellebecq s’en sort à merveille. Il mène son récit à travers un regard désenchanté d’un narrateur informaticien désabusé. Celui ci observe les actes de chacun dans la vie quotidienne. Cet homme a abandonné la lutte depuis longtemps. Et nous, en tant que lecteur, désirons ardemment savoir pourquoi.
(suite…)

Portnoy est complexé, la faute de Philip Roth.

La nature de l’homme est complexe. De nature, l’homme a toujours eu des complexes. Celui du petit Alexander Portnoy touche aux relations sexuelles et érotiques. Le livre retrace les pensées d’Alexander adulte, auprès du docteur Spielvogel. Des pensées et actes très intimistes livrés crûment grâce à une écriture très rythmée de Philip Roth.
(suite…)

Une dernière danse d’enfer pour Nick Tosches

Faire swinguer une rentrée littéraire n’est pas chose aisée. Chaque année, tout le monde y va de sa petite musique. Et le problème avec les petites musiques, c’est qu’elles restent petites. Ainsi, chaque année passent les habitués de septembre- et avec eux la littérature triste et banale. Celle des vieilles valses musettes qui aguichent beaucoup de curieux et pas assez de passionnés. Celle du réchauffé pour public au cerveau refroidi. Bref, celle du commercial pour des lecteurs atrophiés par la promotion.

(suite…)

Bohringer, sans parapluie.

Richard Bohringer a décidé de traîner sous la pluie. Et, il le fait en se mouillant avec talent.

(suite…)

Laurent Gounelle et Dieu voyagent toujours incognitos

Sans même avoir surement feuilleter quelques une de ses pages, le nom de Laurent Gounelle nous rappelle vaguement un livre: « L’Homme qui voulait être heureux ». Ce dernier, son premier roman sorti en 2010, fut incontestablement un des best-sellers de cette année-là. Je me rappelle avec amusement l’avoir remarqué chez d’autres : posé sur de larges tables en verre à côté d’un paquet de cigarette sur des terrasses ensoleillées, abandonnée sur des fauteuils, sagement rangé dans une bibliothèque, disposé au sommet de réserves de papier toilette ou encore balloté dans des sacs sorti à la moindre minutes d’attente offert par nos transports en communs. Avouons-le : La vie des best-sellers n’est pas facile. Il est de retour avec « Dieu voyage toujours incognito ».

(suite…)

Le vieux qui lisait des romans d’amour

Dans le paisible village d’El Idilio demeure Antonio José Bolivar, un vieil homme d’environ 70 ans. Depuis la mort de sa femme, il vit reclus dans sa cabane en bambou, tout près de la forêt amazonienne. Avant, il allait dans la jungle rejoindre ses amis, les indiens Shuars, et il entrait en communion avec la végétation luxuriante. A présent, entouré de gringos et de chercheurs d’or, ces hommes blancs qui ne respectent pas les lois de la nature, il préfère la solitude.
(suite…)

Philippe Sollers, ce fou dangereux

Je n’ai rien à vous dire.
Je sais que, pour ma première chronique, je devrais présenter la bête, alliance de talent et de beauté, mélange de Dante Allighieri et de Georges Clooney, ayant connu le succès, avant que le succès ne le connaisse; je sais que, pour ma première chronique, je devrais énumérer l’ensemble de ces charmes incroyables qui ont attirés des créatures aussi belles que tarifées dans les bras d’un esthète plus grand que Mimie Mathy…
(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :