Angélique, l’épée sans l’émotion

C’est avec beaucoup de doute que nous venions à l’avant-première d’Angélique, ce jeudi 12 Décembre 2012, en présence des comédiens Gérard Lanvin, Nora Arnezeder et du réalisateur Ariel Zeitoun. Ce dernier ne brille pas par sa filmographie exceptionnellement audacieuse qui comprend Bimboland et YamakasiAngélique  nous promettait une histoire d’amour mièvre, d’après les souvenirs vaporeux des premières adaptations qui ont bercé l’enfance de nombreux téléspectateurs. On hérite finalement d’une histoire d’amour sans consistance certes, mais surtout d’un film de cape et d’épée rythmé et entraînant.

(suite…)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :