Casse-tête chinois : le temps de l’accomplissement.

Cédric Klapisch revient cette année pour donner une fin heureuse à la trilogie qui suit Xavier. Incarné par Romain Duris, on le voit devenir un homme et s’accomplir professionnellement. Alors que L’auberge espagnol décrivait le temps du voyage et  Les poupées russes, celui des passions amoureuses, Casse-tête chinois est l’opus de l’accomplissement. Certainement la plus réussie des trois parties. On retrouve Xavier, à l’aube de ses 40 ans, en proie au doute : a-t-il raté sa vie ? Il rêve désormais de linéarité et envie, après avoir bien bourlingué, les personnes qui ont une vie rangée. Toutefois n’a-t-il pas rencontré les personnes les plus chères à son cœur en chemin ?

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :