Angélique, l’épée sans l’émotion

C’est avec beaucoup de doute que nous venions à l’avant-première d’Angélique, ce jeudi 12 Décembre 2012, en présence des comédiens Gérard Lanvin, Nora Arnezeder et du réalisateur Ariel Zeitoun. Ce dernier ne brille pas par sa filmographie exceptionnellement audacieuse qui comprend Bimboland et YamakasiAngélique  nous promettait une histoire d’amour mièvre, d’après les souvenirs vaporeux des premières adaptations qui ont bercé l’enfance de nombreux téléspectateurs. On hérite finalement d’une histoire d’amour sans consistance certes, mais surtout d’un film de cape et d’épée rythmé et entraînant.

(suite…)

Publicités

SAFE HOUSE – Sécurité rapprochée

Un bon film d’action servi par des acteurs convaincants, notamment Denzel Washington qui se montre impeccable dans son rôle d’espion fugitif le plus recherché par la CIA.

(suite…)

Si ça marche, malgré tout… Whatever Works au TNN

Pièce basée sur le scénario original de Woody Allen, avec Jacques Bellay, Michel Boujenah, Paul Charléras….

Texte et adaptation française, mise en scène : Daniel Benoin.

Boris, qui a tout loupé dans sa vie : le prix Nobel de physique, son mariage, son suicide. Il vit seul, boit un coup de temps en temps avec quelques rares copains, donne des cours d’échecs à des mômes qu’il juge débiles et compte bien finir ainsi ses jours en maugréant sur la bêtise du monde. Jusqu’au jour où arrive une jeune fille fugueuse qui a quitté sa province lointaine, endormie et réactionnaire, pour vivre autre chose et autrement. Elle a quarante ans de moins que lui… À partir de cet instant tout va basculer, non seulement le petit monde de Boris mais aussi toutes les règles de la bienséance, de la morale et plus généralement de la vie sociale elle-même. Tout va exploser et l’impossible devenir possible… (TNN)

(suite…)

%d blogueurs aiment cette page :