Portnoy est complexé, la faute de Philip Roth.

La nature de l’homme est complexe. De nature, l’homme a toujours eu des complexes. Celui du petit Alexander Portnoy touche aux relations sexuelles et érotiques. Le livre retrace les pensées d’Alexander adulte, auprès du docteur Spielvogel. Des pensées et actes très intimistes livrés crûment grâce à une écriture très rythmée de Philip Roth.
(suite…)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :